Rechercher

Guerre en Ukraine : tout savoir sur les aides pour les PME



Plan de résilience économique et sociale, envolée des prix de l'énergie, mise en place de l'activité partielle : la CPME met à votre disposition les principales mesures gouvernementales et européennes.


FAQ sur le plan de résilience

Le gouvernement a annoncé le 16 mars les grandes lignes du plan de résilience économique et sociale destiné à soutenir l’économie fortement touchée par les conséquences de la guerre en Ukraine.

Il contient une série de mesures pour aider les filières mises en difficulté par cette crise internationale et par la flambée des prix de l'énergie et des matières premières. Parmi ces mesures, la mise en place d’une remise carburant de 15 centimes hors taxe par litre entre le 1er avril et le 31 juillet qui s’appliquera aux professionnels ou bien encore des dispositifs de soutiens ciblés aux secteurs les plus exposés et aux entreprises exportatrices.

Cependant, de nombreuses interrogations demeurent. L’invasion de la Russie en Ukraine fait peser de lourdes conséquences économiques et sociales sur les PME, et pas seulement pour celles qui travaillent directement sur les marchés ukrainien, russe et biélorusse.

Pour vous aider à y voir plus clair, la CPME a listé les réponses les plus pertinentes : cliquez ici.

Plan de résilience : la position de la CPME

Renforcer le bouclier tarifaire, soutenir les entreprises face à leurs dépenses en gaz et électricité, éviter les faillites d'entreprises, accompagner les PME impactées par les mesures de restriction sur les importations et exportations, renforcer notre souveraineté énergétique et notre protection cyber : la CPME fait le tour des principales mesures et liste les ajustements nécessaires pour soutenir au mieux les TPE-PME.

Questions/Réponses sur l’activité partielle et l'activité partielle longue durée

Le gouvernement a publié un « Questions/Réponses » relatif à l’application de l’activité partielle et de l’activité partielle de longue durée (APLD) pour faire face aux conséquences économiques qui en découlent.

Celui-ci précise les règles applicables de ces dispositifs aux entreprises impactées par le conflit russo-ukrainien.

0 vue0 commentaire